Skip links

Transformer son lieu de travail en environnement flexible

Le marché des tiers-lieux en France est en plein essor et plusieurs espaces sont créés chaques jours. En 2018, on dénombre 1463 tiers-lieux sur le territoire. Et pour cause, l’environnement de travail tel qu’on le connaissait tend à évoluer. Ces nouveaux espaces apportent flexibilité, services associés et convivialité.

Les nouveaux espaces de travail ne se contentent pas de proposer un lieu de travail partagé. Ils donnent la possibilité à ses membres d’intégrer une communauté de travailleurs avec lesquels créer des partenariats, faire naître des synergies, germer de nouvelles idées, stimuler votre activité…

Le choix du lieu

Il s’agit donc de choisir un environnement de travail qui donne envie de venir tous les matins. Un espace original et atypique qui apporte une véritable valeur ajoutée. En se rapprochant simplement de la mairie, vous pourrez découvrir les lieux abandonnés avec une fort potentiel. Cela peut être d’anciens ateliers, des lofts ou encore des lieux originaux comme d’anciennes églises.

Outre le fait de choisir votre espace en fonction de ce qu’il dégage, il est primordial de prendre en compte la localisation. Un espace aussi accueillant et convivial soit-il, ne sera pas rempli si celui-ci n’est pas facilement accessible. Par ailleurs, c’est un plus pour un espace de coworking de se situer dans un quartier proposant des activités et des services de proximité.

Comment bien lancer ce nouvel environnement de travail ?

Si le choix de votre futur espace se tourne vers un bâtiment désaffecté, la première chose à faire est bien évidemment de vous entourer d’un architecte ou d’un bureau d’études. En effet, vous devrez nécessairement faire des travaux, rénover le bâtiment et l’adapter à son usage futur.

Le statut juridique  

Dans la mesure où vous vous apprêtez à recevoir des professionnels, votre espace sera considéré comme un ERP (établissement recevant du public). À ce titre, il sera régi par la législation en vigueur pour les locaux commerciaux.

Parmi les statuts juridiques plusieurs choix s’offrent à vous pour votre espace de coworking : SARL, EURL, association, etc… Si votre espace est destiné à accueillir moins de 200 personnes, la loi prévoit moins de contraintes juridiques pour ce type de bâtiment.

Partage et transversalité

Cet environnement de travail doit être pensé dans son ensemble. Il doit permettre d’avoir des espaces d’échanges plus ouverts ainsi que des espaces adaptés à des projets d’équipes. Parallèlement à l’aménagement de cet environnement, les équipements permettent également de favoriser la mobilité et l’autonomie des travailleurs (accès wifi, boite aux lettres, imprimante). La question à se poser pour votre espace partagé est : que pouvez-vous offrir de plus que la moyenne ? Qu’est-ce qui fera la différence ?

Il n’existe pas de recette miracle, tous les bureaux et tous les espaces de travail ne doivent pas être identiques. Voyez différemment pour permettre de répondre aux besoins des travailleurs qui cohabitent ensemble. Des salles fermées dédiés aux réunions d’équipes ou à des échanges plus confidentiels. Des salles ouvertes et des espaces plus conviviaux pour la créativité et le partage. L’idée est d’avoir un équilibre entre ces différents espaces. Le travailleur pourra alors choisir son espace en fonction de ce qu’il effectue tout au long de sa journée.

Et si vous souhaitez aller plus loin, proposer des temps forts. Petits-déjeuners, apéro, des séances de sport, des rendez-vous avec des accompagnements pour le développement d’activités des travailleurs. Et pourquoi pas proposer un service de garderie/ babysitting pour les petits et grands enfants ?

Vous pouvez aussi proposer à chacun d’amener des connaissances correspondant au secteur des uns ou des autres pour créer de nouveaux réseaux.

Pour illustrer ces propos

Voici l’exemple d’un nouvel espace dans les bureaux du groupe Icade, qui souhaitait y créer un lieu dédié à l’innovation.

La demande était claire. D’une part imaginer une place d’innovation pour des salariés. De l’autre un espace d’imagination et de productivité créative pour les salariés de l’entreprise. Le client à souhaité trois zones distinctes : une salle de coworking, une salle de réunion et une salle de détente.

Pour mener à bien ce projet, le client s’est tourné vers  Archibien.

Après avoir défini le cahier des charges, Archibien à eu comme mission de trouver 3 projets différents pour l’aménagement de cet espace, en respectant les attentes du client et en cadrant la consultation d’architectes.

Ainsi en déléguant la partie consultation et sélection des architectes, le groupe Icade en relation avec Archibien a donné naissance à un espace unique mélangeant échanges, concentration et travail.

 

Leave a comment

Name*

Website

Comment