Skip links

Et si vous valorisiez vos m² de bureaux avec Take A Desk en 2020 ?

Le marché de l’immobilier professionnel est en pleine transformation et le développement de nouveaux modes de travail y est pour beaucoup !

On peut le voir avec l’essor du télétravail qui permet aux collaborateurs de travailler à distance au moins un jour par semaine, que ce soit à leur domicile, dans des espaces de travail partagé ou dans des bureaux satellites. Il est alors plus facile pour les collaborateurs d’être mobiles et flexibles. De ce fait, le télétravail est instauré sur un ou plusieurs jours dans la semaine facilement. C’est dans ces conditions qu’une dynamique immobilière se pérennise.

L’offre & la demande dans l’immobilier professionnel

Nous avons construit Take A Desk dans l’idée de construire une nouvelle brique à l’immobilier professionnel. En effet, nous nous situons entre les agences immobilières et les espaces de coworking. On innove pour les petites structures, les nouveaux modes transitoires et les alternatives aux baux immobiliers. Cela permet d’apporter une solution aux jeunes entreprises pour qui il est compliqué d’accéder à l’immobilier professionnel mais également pour valoriser l’espace inexploité au sein d’entreprises.


Et pour ces espaces inexploités, plusieurs cas sont possibles :

Pour des propriétaires cela peut être dû à des travaux avant une restructuration lourde par exemple ou à une vente. Avant que la vente ce fasse, il peut avoir une longue période de vacance. Du côté des utilisateurs, plusieurs options ; il est possible qu’une entreprise ait loué une centaine de m² “en trop” permettant d’avoir un temps d’avance sur son développement. Autre cas, lors d’une fin de bail : l’entreprise va payer un double loyer au vu d’un déménagement anticipé.

Et pourtant, le marché nantais est dynamique : d’après une étude CBRE, plus de 60 000 m² ont été placés au 1 semestre 2019. Cette augmentation traduit une économie favorable et reflète la bonne santé des entreprises nantaises.

La prestation de service, une demande qui augmente

Pour Martial Hermenier, chief business développement chez Take A Desk, de plus en plus de demandes venant de PME, TPE et startups recherchent des espaces disponibles sans pour autant s’engager dans un loyer mensuel fixe de 3 ans.

“Ces entreprises ne sont pas en mesure de nous dire concrètement leurs évolutions à venir, le nombre d’embauche ainsi que le nombre de postes dont elles souhaitent disposer, c’est donc tout simplement qu’elles se tournent vers nous” ajoute Martial Hermenier.

On constate également que la souplesse d’un contrat de prestation de services est un critère apprécié. En supprimant les frais généraux supportés par les entreprises hôtes (logistiques, sécurité, nettoyage) et les frais de démarrage (loyer-trimestre d’avance, les frais de dossiers, les taxes foncières et les charges de copropriété), les demandes sont traitées plus rapidement et l’agilité de l’entreprise reste intacte.

Alors pourquoi ne pas se lancer ? Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles surfaces pour répondre à cette évolution de la demande qui devient la norme. 

“L’année 2019 a été une année de croissance pour Take A Desk avec  30 espaces supplémentaires entre Paris, Lille, Angers, Bordeaux, Nantes et Rennes. En particulier les acteurs de l’immobilier nous font confiance : promoteur (Giboire), agences (Thierry Immobilier, Lefeuvre immobilier), investisseurs privés ; tous ont compris que Take A Desk a les capacités techniques et logiciels de créer de la rentabilité. Théo Olivier, co-fondateur de Take A Desk.

Et voilà, pour ceux qui ont du mal à trouver des idées pour les bonnes résolutions, en voici une toute simple. Et pour les plus indécis, calculer combien peuvent vous rapporter vos bureaux vides grâce à notre simulateur juste ici.

Leave a comment

Name*

Website

Comment